samedi 6 mai 2017

Un palais d'épines et de Roses, Tome 1 - Sarah J.Maas





Titre : Un palais d’épines et de Roses
Auteur : Sarah J.Maas
Nombre de pages : 525



Résumé : 

 En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ?
A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.









 Intense, addictif, sombre, passionnant


Ce sont les quatre adjectifs qui me viennent à l'esprit. J'avais pourtant un peu peur au début et j'ai mis du temps avant d'acheter ce livre, qui m'intriguait pourtant énormément car j'étais inquiète qu'il ne soit pas à la hauteur de mes attentes en vu des très bons commentaires. Eh bien, je n'avais vraiment aucune raison de m'inquiéter, c'est un coup de cœur, tout simplement ! Je pense avoir tout aimé dans ce livre !
Il y a tout d'abord cet univers mis en place par l'auteur, avec des centaines de détails, tout plus intéressant les uns que les autres. L'auteur donne une description colorée et magique qui nous embarque d'emblée dans l'ambiance du livre.

Puis les personnages, de même, l'auteur les a tous développés de manière à ce qu'on ne puisse ne pas ressentir quelque chose devant chacun d'eux.
Il y a Feyre, elle est courageuse, forte mais elle a aussi ses faiblesses et cela fait son charme. Elle m'a énormément plu. On l'a comprend et on s'identifie à elle, par son "humanité" et elle en devient super attachante. Sa relation avec Tamlin, est exquise à suivre, elle n'est ni trop rapide, ni trop lente, et complexe, elle évolue, et les deux personnages s'équilibrent merveilleusement bien.
Donc, Tamlin, pendant les trois quarts du roman, je ne voulais que le découvrir plus, et je l'ai beaucoup aimé par sa douceur et son attention à l'égard de Feyre, notamment.
Puis, bon, vient Rhysand. La fin du livre se concentre davantage sur ce personnage et notre découverte de celui-ci. Il est fascinant, mystérieux, captivant, et j'ai un peu peur de l'aimer plus que Tamlin, par la suite, malgré son côté très sombre.
Sinon, dans les autres personnages, petite pensée pour Lucien, que j'ai apprécié par son côté taquin, et loyal.

En ce qui concerne l'intrigue, elle est très bien mené. Tout trouve sa logique au fur et à mesure et elle est très originale.
Le dernier quart du roman m'a complètement happée, l'action atteint son point culminant, j'étais sous tension pendant toute cette partie et il me fallait absolument arriver à la fin.

En conclusion, un univers, une intrigue et des personnages hauts en couleurs, qui m'ont directement happé. Ce livre est beaucoup plus qu'un conte revisité, l'auteur en fait sa propre histoire à sa propre façon. C'est le premier livre que je lis de celle-ci et je ne peux que confirmer son talent dont j'avais entendu parler !  Lisez-le !! 








  10/10 ⇛ Coup de cœur


 ✨



                                                              Extrait :

 "Certains me recherchent sans jamais me trouver J'en embrasse d'autres qui, ingrats, me foulent aux pieds
Je semble préférer l'intelligence et la beauté,
Mais je bénis les audacieux et les têtes brûlées.
Mes soins sont presque toujours d'une douceur indicible ;
Dédaigne, je deviens féroce et presque invincible.
Chacun des coups que je porte est puissant,
Et quand je tue, c'est toujours lentement."


"Je devrais vous ramener au palais, murmura-t-il, mais il ne fit pas mine de me relever. Je sentis un léger choc et son odeur de pluie et d'herbe de printemps me monta aux narines tandis qu'il s'allongeait près de moi. Je frissonnai de plaisir quand il caressa mes cheveux. 
C'était un rêve merveilleux. C'était la première fois que je dormais si bien, au chaud contre lui, sereine. Sa voix résonna comme un écho dans mon sommeil : 
-Toi aussi, tu es telle que je t'avais rêvée, chuchota-t-il. 
Et son souffle caressa mon oreille avant que l'obscurité n'engloutisse tout.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire